« 99 % des Français baisent comme des communistes », de Gérald Connard.

Quand j’ai découvert ce livre, la première chose qui m’a frappée a été le nom de l’auteur : Gérald CONNARD. Déjà, ça démarrait fort. Connard. Il n’a pas froid aux yeux, le gars. J’ai eu l’impression que le livre me disait : « Alors ? Ça t’la coupe, hein ! Il a osé ! Et toi, oseras-tu m’ouvrir ? ».

Ensuite, la couleur de sa couverture m’a désarçonnée : noire. Entièrement noire. Parfaitement noire. « Ooooooh ! me suis-je dit. Voilà un auteur qui joue la carte de la provocation et qui veut se démarquer des principes établis ! Pas d’image pour illustrer ce que renferme son oeuvre… cet auteur-là sait manier l’art de la communication ! » J’ai ressenti comme un léger pincement de jalousie. Tout petit… mais quand même. Ah ! le c… chenapan !

Enfin, mes yeux se sont intéressés au titre : « 99 % des Français baisent comme des communistes ». Ah ! mais carrément ! Il nous cause comme ça, direct, sans préliminaires ? Mazette. On va en prendre plein les mirettes ! J’ai cru entendre l’auteur fanfaronner : « Alors ? Qu’est-ce que tu dis de ça ? Et maintenant, cap ou pas cap de… » Alors moi, si vous me connaissez, vous savez que je suis hyper totalement cap, comme je le disais déjà dans un article précédent !

Voilà comment ce livre fabuleux a un jour atterri dans ma boîte aux lettres. Dévoré en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, j’ai pu découvrir les raisons pour lesquelles « 99 % des Français baisent comme des communistes ». Je tenais une pépite entre les mains. De l’or à l’état brut. Un joyau éclatant. Ouvrir ce livre, c’est accéder à un savoir que peu d’élus peuvent se vanter d’avoir acquis un jour. Je pense à ces 99 % de Français enfermés dans leurs vieux schémas. Les pauvres. Ils se croient libérés, mais ils ne sont en fait que les pantins de millénaires de savantes manipulations psychologiques. Oui, parce que bien sûr, moi, je fais partie des 1 % d’éclairés !

Décidément, Gérald sait utiliser l’art de la communication. On peut tous se rassurer en se disant qu’on a eu chaud et qu’on échappe à la vindicte de l’auteur !

Avant de vous donner mon avis sur ce livre, je vous invite à découvrir la vidéo réalisée par Samantha Cortenbach :

Voici la quatrième de couverture du livre :

« Ce livre analyse cette débâcle qu’est la sexualité des Français. Il met en lumière l’architecture d’un système absurde dans lequel la sexualité est plus souvent vécue comme une contrainte que comme un plaisir. Derrière l’absurdité du système se cachent évidemment des aberrations, des idées loufoques et surtout une grande hypocrisie. Ce livre s’adresse à tous ceux qui, lorsqu’ils pensent à leur sexualité, ont ces mots qui leur viennent à l’esprit : renoncement, frustration, ennui, désir d’ailleurs. Ce livre, preuves à l’appui, démontre que 99 % des Français baisent comme des communistes, comme leurs parents, mais aussi et surtout comme des religieux fanatiques. »

Mon avis :

La première lecture a été un régal. J’ai énormément ri : du ton de l’auteur, de l’humour, du cynisme, de la provocation, et de la terrible véracité de ses propos. J’ai dévoré ce livre en quelques soirées, en début d’année, comme je l’évoquais dans ce billet de blog.

Avant d’en parler ici, je voulais le relire. Tant de passages étaient délicieux ! Je voulais m’en abreuver de nouveau afin de les aborder avec du recul et pouvoir mieux y réfléchir. Ce qui vient d’être fait. En deuxième lecture, on saisit toute l’importance qu’il y a à modifier nos comportements si l’on veut que la société, et donc nos rapports entre humains, changent enfin et évoluent vers davantage de paix, d’humanité, d’harmonie et de relations bénéfiques les uns envers les autres. Le sexe est, avec l’argent, l’une des bases sur lesquelles se construit et tourne notre monde. Et, comme le dit l’auteur : « En sachant que l’argent n’est qu’un moyen pour arriver au cul. » Le nier est inutile et vain. L’accepter et prendre toute la mesure de l’état de pauvreté sexuelle dans lequel nous vivons pourront nous faire prendre le chemin d’un véritable bouleversement.

99 % des Français baisent comme des communistes est un livre irrévérencieux, non-conformiste, sans langue de bois. L’auteur ne caresse personne dans le sens du poil. Il dénonce les problèmes sans tourner autour du pot et dit clairement les choses. Il éclaire notre sexualité, et notre façon de vivre et de penser, sous un jour nouveau.

Je pense que de tels livres sont essentiels pour faire réfléchir et évoluer les mentalités. Essentiels car ils vont droit au but et ne se parent pas de décorum abondant pour véhiculer la bien-pensance écœurante qui étouffe notre société moderne soi-disant développée. Le ton, bien loin d’être censeur ou donneur de leçon, est judicieusement choisi pour nous atteindre directement et durablement. Les mots crus sont les meilleurs vecteurs pour interpeller le lecteur, bien plus que les mots grandiloquents des leçons de morale dépassées.

Que vous soyez en couple hétérosexuel ou en triouple (ou plus ?), que vous soyez novice en la matière, célibataire qui s’éclate ou qui s’encroûte, homosexuel, échangiste, etc., ce livre est à lire absolument ! Tout le monde passera un bon moment.

Extraits :

« Tout d’abord, intéressons-nous au cas des hommes. Notez Mesdames qu’il n’existe sur Terre que deux catégories d’hommes : premièrement, il y a les hommes infidèles et deuxièmement, il y a les hommes qui n’ont pas d’occasion. Finissons-en avec les balivernes de toutes sortes. En effet, la fidélité c’est avant tout une affaire d’opportunités. On ne choisit pas d’être fidèle, bien souvent on subit la fidélité. »

Concernant la parade amoureuse qui se déroule lors d’un premier rendez-vous : « L’homme joue les puritains autant que la femme se montre pudibonde. Quand est servi l’apéritif, la discussion s’engage et les mots sont pesés. Chacun des protagonistes est sur la retenue, craignant à chaque instant de lâcher une phrase assassine, comme par exemple : « T’aimes la sodomie ? » ou alors : « J’ai envie que tu me bouffes la chatte. »

« L’amour est ascèse, l’amour est souffrance. Être amoureux c’est faire allégeance de corps et d’esprit à une seule et unique personne. Vivre en couple, c’est considéré que, parmi six milliards d’êtres humains, je suis le seul qui ait les compétences nécessaires pour faire correctement jouir ma femme. À nouveau, nous tombons dans le culte de la personnalité, chose dont Staline aurait été fier. »

« En effet, nous vivons dans une société de plus en plus sclérosée qui ne jure plus désormais que par le titre, le diplôme et la reconnaissance de telle ou telle grande école. Les libres penseurs et la liberté de penser sont astucieusement relégués au second plan social. Aujourd’hui, pour avoir un avis, il faut au préalable être diplômé de la prestigieuse université de Montcul, ou être Docteur en ceci ou en cela. »

Voilà un petit aperçu de ce livre, qui est sur le même ton tout du long. Pour couronner le tout, l’auteur livre quelques conseils et donne même de sa personne à travers de savoureux exemples, que je vous laisserai découvrir.

99 % des Français baisent comme des communistes est un livre que je vous recommande. Vous ne le regretterez pas.

99 % des Français baisent comme des communistes, de Gérald CONNARD. <<< Cliquez sur son nom pour accéder à son site Internet.

Édition indépendante, 75 pages, à moins de 6 € en version brochée !

Disponible sur Amazon, ici : LIEN VERS AMAZON

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :